des Boutées de Quefelec

des Boutées de Quefelec

Pointer

La Passion des Pointers et des Bécasses

La passion de la chasse m'a pris tout petit. Celle des Pointers et des Bécasses est arrivée par hasard en 1981 alors que j'avais 20 ans. C'est un ami de mes parents Raymond qui m'a inoculé le virus sans le vouloir. Il avait une jolie pointer "Ninon" issue d'une lignée de champions de travail (à l'époque celà était plutôt rare) qu'il avait spécialisé à la bécasse. J'étais un jeune chasseur généraliste qui cherchait sa voie. Je chassais avec un breton de pays les perdrix et faisans ainsi que les les grives et palombes. Avec ma beagle et mon fauve de bretagne je me régalais au lapin. Mon breton m'avait bien fait tuer 2 ou 3 bécasses en 4 ans de chasse mais nous ne les cherchions pas vraiement.


Avec Raymond et Ninon ce fut la fascination. La pointer pratiquait la grande quête au bois et ce jour là elle nous avait arrêté 7 fois des bécasses. J'ai pris un immense plaisir à chercher la chienne dans les tousques de chênes verts lorsqu'elle était à l'arrêt. Avec cette grande émotion lorsque je la retrouvait et au bout du coulé l'oiseau giclait du sol.


Depuis des pointers j'en ai eu beaucoup. Au début j'en ai acheté puis j'ai élevé en gardant à l'esprit ce que j'aimais dans ce chien. Je veus chasser avec des chiens brillants animés par une grande passion de la chasse. Je désire qu'ils chassent avec ce galop caractéristique de leur race de seigneur des chiens d'arrêt. Les pointers sont beaux quant ils courrent en pointer, ils sont beaux lorqu'ils se pétrifient à l'arrêt et coulent à la limite de la faute. Mais il faut surtout qu'ils trouvent des oiseaux et que j'ai ce sentiment de ne rien avoir laissé derrière nous.


J'élève peu, seulement 8 portées en 20 ans, mais 6 trialers et 1 Championne d'automne (Virgule) sont nés de ces portées dont Gilda chiot unique de la première portée des Boutées de Quefelec à l'origine de ma lignée. Je suis trés exigeant avec les lices, il faut qu'elles me plaisent à la chasse et que si elle ne sont pas classées en field, qu'elles en aient le niveau. Je ne garde pas une chienne qui ne me convient pas.(Ce qui à fait dire à quelques chasseurs qui les ont récupérées à 2 ans que j'étais fou car les chiennes dont je ne voulais pas étaient excellentes à leurs yeux.) Pour les Mâles il faut qu'ils soient d'excellents chiens de chasse mais aussi de bons chiens de Field. Car c'est avant tout pour assurer ma relève que je fais naître des chiots. Les nombreux courriers de chasseurs ayant possédé des "Boutées de Quefelec"me prouvent que j'ai raison d'être aussi exigent.